Accueil Actualités « A la bonne franquette… mais chez Ducasse » : l’événement annuel du Cœur des Chefs à l’Abbaye de la Celle

« A la bonne franquette… mais chez Ducasse » : l’événement annuel du Cœur des Chefs à l’Abbaye de la Celle

by Anne Garabedian

L’événement annuel du Cœur des Chefs a été accueilli hier par Alain Ducasse et ses équipes à L’Hostellerie de l’Abbaye de la Celle qui fêtait ses vingt ans. Retour sur une journée de partage entre professionnels venus de toute la France pour ce moment simple et sincère avec les textes des prises de parole d’Alain Ducasse, du chef Nicolas Pierantoni et d’Arnaud Donckele, le parrain du magazine. La galerie photo est en fin d’article.

Le symbole du pique-nique partagé

Coordonner un immense pique-nique entre professionnels, c’est une sacrée organisation. Mais surtout, c’est un symbole capital. Hier, chacun a amené quelque-chose à partager simplement et a posé sur la table ce qu’il avait préparé avec son équipe. Chacun à son niveau, chacun avec son coeur, chacun avec son savoir-faire. Tous sur le même plan pour partager une journée ensemble autour d’une table : des bouteilles de vignerons, des fèves de maraîcher, du foie gras de chez Paul Bocuse, un pâté-croûte de Monaco, des panisses de Bormes-les-Mimosas, des tartes aux fraises et des pompes à l’huile, du calva et des huitres de Normandie, des panettones du Louis XV, des terrines de cuisiniers, de l’huile d’olive et des saumons marinés… Les tables de partage étaient magnifiques de générosité. La réussite de cette journée, nous la devons à l’accueil des équipes de l’Hostellerie mais aussi à la simplicité de cet état d’esprit qui réunit tous ceux qui cuisinent avec leurs tripes, sans paroisses ni classements, juste pour le plaisir d’être ensemble.

Ci-dessous les textes des prises de paroles, nos remerciements et en fin d’article la galerie photo.

Les partenaires du magazine

Les partenaires qui accompagnent le Coeur des Chefs au quotidien et qui étaient présents lors de cet événement annuel :

Billecart-Salmon, Gavaisson, Nestlé Waters et Nespresso, Petrossian, Valrhona, les entreprises Morcrette, Brake France et Sopreco, les événements Les Etoiles de Mougins et Food’in Sud. Merci pour votre soutien !

Les prises de paroles :

Arnaud Donckele, (Cheval Blanc St Tropez), parrain du magazine :

« C’est formidable de voir cette réunion entre nous tous, c’est une bulle affective de la gastronomie et de l’artisanat, dans le sud et au-delà. Picasso disait que “rien ne pouvait être fait dans la solitude“. Aujourd’hui nous pouvons donner raison à Picasso : nous n’avons jamais été autant unis, autant soudés, autant dans le partage et le respect, nous n’avons jamais connu une telle diversité de cuisiniers exceptionnels, talentueux dans la simplicité comme dans la sophistication. La cuisine de notre région n’aura jamais été aussi créative. Merci à Alain Ducasse, Gui Gedda, Jacques Maximin, une pensée à Roger Vergé : merci, c’est grâce à vous, vous avez énormément apporté à notre génération. Et je voudrais terminer par une phrase de Jean Giono qui représente tout à fait les valeurs du magazine Le Cœur des Chefs : « La vie de l’homme est une chasse au bonheur. Parmi ces bonheurs, l’exercice de la gourmandise est l’un des plus importants. Un pays vaut surtout par les joies qu’il procure à ses habitants et à ceux qui le visitent. La gastronomie, c’est-à-dire l’art qui satisfait la gourmandise, représente un pays au même titre que les autres arts. La cuisine fait connaître le paysage. Le paysage sert à comprendre la cuisine. »

Nicolas Pierantoni, chef de l’Hostellerie de l’Abbaye de la Celle/Alain Ducasse :

« Merci à Anne et Jean-Philippe de nous avoir consacré du temps et d’avoir mis en avant l’Abbaye de la Celle dans le magazine. Accueillir cet événement ici, on en a parlé ensemble sur un pas de porte et ça s’est fait tout naturellement. Je suis né ici à Brignoles. Ces collines derrière vous, ce sont un peu mes collines, ici c’est comme ma maison. C’est le chef Benoit Witz qui m’a mis le pied à l’étrier. Ça n’a pas été facile de reprendre le flambeau mais aujourd’hui je crois que nous y sommes arrivés. Je voudrais remercier toutes les équipes, tous ceux sans qui la maison ne serait pas aussi belle. Et merci à tous d’être venus aujourd’hui. »

Alain Ducasse :

« Le rôle que je me suis donné en ouvrant des maisons aussi différentes, ici en Provence, ailleurs en France ou à New-York, c’est de créer des lieux où les clients sont vraiment accueillis par des hommes et des femmes. Et partout sur la planète il en va de même : l’important c’est la relation humaine avec les uns et les autres, aussi différents qu’ils soient, de créer du bonheur le temps d’un moment passé dans nos maisons et de laisser gravé dans la mémoire de nos clients un souvenir impérissable : c’est ça notre métier, finalement. Je suis toujours content de voir beaucoup d’anciens, la transmission de la connaissance est une obsession pour moi. Etre généreux dans ce que l’on fait et le partager avec le plus grand nombre, c’est ce qui m‘anime tous les jours. Merci d’être là, présents aussi nombreux, cela me touche beaucoup. Je n‘ai pas besoin de venir souvent ici parce-que j’ai des équipes bien castées et ça marche tout seul ! »

Anne et Jean-Philippe Garabedian, Magazine Le Cœur des Chefs) :

« Tout d’abord merci à Alain Ducasse et ses équipes de nous accueillir dans cette belle maison. Merci à Nicolas Pierantoni d’avoir eu cette idée, glissée comme ça un jour : “tu sais en 2019 on fêtera les 20 ans de l’Abbaye…“ Voilà, ça nous a suffi… Merci Emmanuelle et Nadège, et à Dominique, Emmanuel, Charlotte… et à toute l’équipe de nous avoir accueillis pour sentir de l’intérieur ce que le terme “hospitalité“ veut dire vraiment. On a créé le magazine Le Cœur des Chefs il y a 3 ans grâce aux partenaires qui sont à nos côtés et qui sont avec nous aujourd’hui. Arnaud Donckele est notre parrain, il nous a poussé, il nous soutient tous les jours, il connaît le sommaire à l’avance, on en parle ensemble, il voit la couverture et il lit tout en premier. Nous avions fait notre premier événement en 2017 chez Ludovic Turac qui nous a accueilli comme à la maison, et puis l’an dernier chez Alexandra et Christophe Bacquié on voulait garder le même esprit. Alors on a leur a proposé “à la bonne franquette, mais chez Bacquié“. Et ils ont dit oui. Alors cette fois aussi, on a proposé à l’équipe d’Alain Ducasse : “à la bonne franquette mais chez Ducasse“… Bon, on était lucides, on s’est dit : “peut-être que ça ne va pas passer mais c’est pas grave…“ Et puis c’est passé… Parce que je crois que le chef est d’accord avec cet état d’esprit de sincérité, de simplicité dans la cuisine et dans les rapports humains.

Aujourd’hui, La Celle est le centre de la France, le centre du monde. Certains nous ont dit « oh là c’est loin.. » Oui c’est loin. C’est loin mais c’est beau…Vous êtes venus depuis Aix, Marseille, Gémenos, St Cannat…Depuis Le Castellet, Toulon, les Arcs…Depuis St Tropez (d’ailleurs, Arnaud, tu n’ouvres que dans 10 jours, on est laaaaarge…)Depuis Cucuron, Les Baux, Nîmes…Depuis Monaco, Nice, Mougins, Eze, Vence, Juan les pins ou Moustiers…Depuis Collonges au Mont d’Or, Lyon et Chambéry…Depuis Florence et la Toscane (mais toi, Anna Bini, je sais que tu es venue exprès pour revoir “Alaine Doucasse“ pour qui tu faisais des raviolis il y a 25 ans…)Depuis Paris (en restant 2 jours sur place pour aider Nicolas en cuisine), ou d’Issy les Moulineaux…Depuis Sarreguemines et Metz (mais quand on a fait le Bocuse d’or, on a l’habitude d’avoir des nuits courtes)… Depuis Etretat (mais avec du Calva, on peut en faire des kilomètres !) Vous avez tous été détrônés au sprint par Anthony Jehanno, Domaine de Kerdrain, qui est venu depuis Auray à côté de Vannes (1150 km)

Vous tous, vous avez fait tous ces km pour une simple fête, pour le plaisir de vous retrouver, de partager une journée avec d’autres professionnels qui ont le même état d’esprit que vous. Vous avez en commun une belle sincérité.

On n’arrive pas à aller partout, c’est désolant, c’est frustrant, mais sur ce coup–là, il faut la jouer collectif.

Nous notre mission, c’est de donner une belle image de votre travail, de la profession, de la cuisine française. Chacun fait sa part, nous, voilà notre part. Merci à ceux qui nous soutiennent pour qu’on continue. »

#lecoeurdeschefs #abbayedelacelle #alainducasse #sincerité #amitié #ouicestpossible !

#billecartsalmon #gavaisson #nestlewaters #nespresso #petrossian #valrhona #lesetoilesdemougins #foodinsud #brakefrance #sopreco #morcrette

Galerie Photos :

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

16 + 11 =