Accueil Producteurs - Acteurs Pages feuilletées : Billecart-Salmon, deux siècles d’aventures

Pages feuilletées : Billecart-Salmon, deux siècles d’aventures

by Anne Garabedian
Bilecart Salmon

Il fallait bien un livre pour retracer 200 ans d’histoire.

« Et ce ne fut pas un fleuve tranquille », confie François Rolland-Billecart. «Deux siècles agités par les révolutions, les guerres, l’invasion de troupes ennemies, les épidémies et tant d’autres épisodes dramatiques au rang desquels les aléas climatiques, impérieux, imprévisibles, péremptoires.»

En 18 récits pleins de rebondissements, Yves Tesson raconte comment chacune des générations a su faire face aux défis de son époque. Au départ, une rencontre entre deux jeunes gens de Mareuil-sur–Aÿ. Elisabeth Salmon et Nicolas François-Billecart se marient et les deux familles réunissent leurs vignes. La maison ne souhaitera jamais se séparer de l’un des deux patronymes.

En quelques étapes-clés, l’histoire se déroule sous nos yeux.

1819 : on revient à la naissance d’une idée forte, celle de se lancer dans les vins effervescents.

1840 : Billecart-Salmon développe un champagne rosé au nom évocateur : « Oeil de perdrix ».

1918 : les caves sont trop fraîches pour permettre une bonne prise de mousse, il faudra troquer du charbon hors de prix pour sauver la cuvée.

1939 : les soldats allemands ont défoncé les portes du cellier et vident les caves.

1992 : François embauche le jeune Alexandre Bader qui fait son service militaire en tant que chauffeur du Général : «Il profite de la voiture, du gyrophare et de l’escorte de motards pour faire ses livraisons et ses visites aux clients dans Paris. » La marque décide de ne plus être distribuée en grande distribution. Alexandre Bader fait le tour des supermarchés : «Bonjour. Non, je ne viens pas vous vendre, je viens reprendre ! »

1999 : Dans le plus grand secret, Antoine Roland-Billecart décide de présenter quelques bouteilles au concours prestigieux « Cuvée du Millénaire ».

Sur un parking de gare, il confie en catimini deux flacons d’exception à l’œnologue chargé des dégustations. Le brut 1959 remporte la note prodigieuse de 98,5 sur 100. 2018 : la 7ème génération se prépare. Mathieu Roland-Billecart apprend aux côtés de François et Antoine. L’histoire se poursuit.

 

  • Billecart-Salmon, deux siècles d’aventures
  • Editions Tallandier
  • 39€
  • ©Leif Carlsson et archives Billecart-Salmon

[columns size= »1/2″ last= »false »]Bilecart Salmon[/columns][columns size= »1/2″ last= »true »]

photo by Leif Carlsson

photo by Leif Carlsson

[/columns]

[columns size= »1/2″ last= »false »]

photo by Leif Carlsson

photo by Leif Carlsson

[/columns][columns size= »1/2″ last= »true »]

photo by Leif Carlsson

photo by Leif Carlsson

[/columns]

#billecartsalmon #champagne

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

1 × un =