Accueil Chefs L’affection n’est pas un gros mot

L’affection n’est pas un gros mot

by Anne Garabedian

 

L’affection n’est pas un gros mot. En cuisine aussi, ça existe. Ca ne convient peut-être pas à tout le monde, mais ça existe. A la Pinède, c’est l’un des moteurs de l’équipe soudée autour d’Arnaud Donckele. Il y a la recherche constante de la perfection. Il y a, pendant la fermeture, les mois passés à travailler chaque plat dans chacun de ses détails. Il y a l’exigence de chaque seconde, sur chaque cuisson, sur chaque geste, sur chaque service. Il y a la machine qui bouillonne en coulisses pour que le ballet s’enchaîne sans à-coups. Et rien ne sort sans qu’il ait goûté chaque assaisonnement. Il y a les mots choisis en salle avec Thierry et ses petites fées. Et puis il y a l’affection. La complicité. La fidélité. Avec Guillaume Godin son pâtissier, avec Thierry Di Tullio son directeur de salle, cela fait des années que ça dure. Et il y a de l’amour. C’est sans doute rarissime, mais c’est une certitude : cette alchimie donne à l’ensemble de l’équipe le ton du moment à passer ensemble et enrobe l’air ambiant d’une grande douceur. Chaque team fonctionne différemment, le service du 3* exige du rythme et en même temps une belle fluidité. Certains marchent à l’adrénaline, à la carotte, à la confiance, à la reconnaissance, à l’autonomie. Certains marchent aussi à l’affection.

Vous pourriez aimer aussi...

2 commentaires

Mme TÊTE Marie-Noëlle 16 juin 2017 - 10 h 51 min

Nous travaillons dans le même esprit nous formons une belle équipe et nous mettons du cœur dans tout ce que nous entreprenons ! C’est ça la vie, il faut être passionné et partager notre amour des bonnes choses…

Répondre
Anne Garabedian 3 juillet 2017 - 14 h 41 min

Merci la team ! Votre message nous encourage encore à aller plus loin. RV le 20 novembre pour le prochain numéro !

Répondre

Laisser un commentaire

4 × 3 =