Accueil Actualités Mirazur/ Mauro Colagreco / Menton

Mirazur/ Mauro Colagreco / Menton

by Anne Garabedian
« Le pain de partage » est un symbole de la table de Mauro, c’est le préambule de son menu et de son état d’esprit. « La cuisine de frontière » du chef argentin, comme la qualifie Massimo Bottura, tombe sous le sens. Voici pour l’illustrer quelques images du dernier menu partagé à Menton.

Le Mirazur est collé à l’Italie, les agrumes ploient dans le jardin à pic sur la mer et le chef formé en France gardera à vie son lien avec l’Argentine. Il a étudié à La Rochelle, puis a appris auprès de Bernard Loiseau, Alain Passard, Alain Ducasse et Guy Martin. De toutes ses expériences il s’est nourri et se nourrit encore : Mauro garde toujours ses écoutilles ouvertes en grand vers les chefs étrangers avec qui il échange au quotidien.

Parrain du dernier Chefs World Summit consacré aux chefs impliqués et à l’éco-responsabilité, Mauro avait invité à ses côtés de nombreux chefs avec lesquels il partage la même volonté de préserver les ressources de la terre et de la mer. Ce soir-là, ils étaient nombreux avec lui au Mirazur. Il y avait beaucoup de respect de part et d’autre, une envie de partager, un élan de générosité, un besoin de leur retour. Tous se sont retrouvés en cuisine, tous étaient heureux.

Sur les images :

Pain de Partage et huile d’olive Citron /Gingembre (Huilerie St Michel)

Rose de loup de mer/agrumes

Betterave en croute de sel, caviar Oscietra

Tarte noire, trompettes de la mort/ mélanosporum

Consommé de sanglier/ Ravioli de chou rouge, foie gras et châtaigne

Petites pommes de terre/ Anguilles fumées

Grand cru de Bali « maison Duplanteur »/ Glace au romarin brûlé, huile d’olive de Sospel

Pour accompagner le pain de partage, un poème de Pablo Neruda :

Pain,
de farine,
d’eau
et de feu
tu te fais.
Épais et léger,
tassé et rond,
tu répètes
le ventre
de la mère.

(…)
Que tu es
simple et profond :

(…)

action d’homme,
miracle répété,
volonté de la vie.

(…)
La terre,
la beauté,
l’amour,
tout cela
a goût de pain.

(…)

Tout
est né pour être partagé,
pour être donné,
pour se multiplier…

(…)
Et alors
la vie aussi
aura forme de pain,
elle sera simple et profonde,
innombrable et pure.

(…)

Pablo Neruda

1904-1973, poète chilien.

http://www.mirazur.fr/

A lire également : article sur le livre Mirazur, Ducasse Edition : https://lecoeurdeschefs.com/livre-mirazur/


[columns size= »1/3″ last= »false »][/columns][columns size= »1/3″ last= »false »]
[/columns][columns size= »1/3″ last= »true »][/columns]

 

ET HOPPPPPP

[columns size= »1/2″ last= »false »][/columns][columns size= »1/2″ last= »true »][/columns]

 

LES DESSERTS

[columns size= »1/3″ last= »false »][/columns][columns size= »1/3″ last= »false »][/columns][columns size= »1/3″ last= »true »][/columns]


[/columns]

 

fin

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

dix-huit + dix-huit =