Accueil Chefs Le maillon faible de l’échelon managérial par David Sinapian

Le maillon faible de l’échelon managérial par David Sinapian

by Anne Garabedian
Nous avons longtemps considéré que les cuisiniers devaient être de bons techniciens, mais au moment de grandir et de gérer les équipes, ils se sont trouvés dépourvus. Certains ont ça dans le sang, et pourtant doivent se remettre en question chaque jour dans leur manière de manager. Pour d’autres, tenir son poste de « chef de brigade » sans y être formé, c’est les envoyer au casse-pipe. La bonne nouvelle, c’est que ça s’apprend. Anne-Sophie Pic et David Sinapian partagent avec nous leur expérience.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Déjà abonné ? Se connecter.

Recevez le magazine print deux fois par an, Printemps/Eté et Automne/Hiver
Accédez à tous les contenus sur le site (articles, galeries photos…)
Feuilleter en ligne tous les magazines
Influencez nos prochains sommaires
Soutenez un média positif et constructif qui met en lumière ceux qui font bon et accueillent bien.

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire