Accueil Actualités Grande décision : Le kiosque, c’est non !

Grande décision : Le kiosque, c’est non !

by Anne Garabedian

Vous trouveriez normal de jeter 80% de votre production ? Nous, non. « A un m’ment donné », faut être cohérent avec ce que nous sommes. Nous avons pris la décision de ne pas donner suite à nos démarches en cours pour que Le Cœur des Chefs soit distribué en kiosques et marchands de journaux. On vous raconte le dialogue de sourds que l’on illustre avec des pâtés-croûte. Le kiosque, c’est non ! L’abonnement, c’est oui !

Le kiosque, c’est non ! L’abonnement, c’est oui !

On se demandait si on allait distribuer Le Cœur des Chefs en kiosques et marchands de journaux. Quand on nous a dit : « faut vous attendre à jeter 8000 exemplaires à la poubelle à chaque parution », on a dit non. Vous trouveriez normal que l’on jette 80% de ce qu’on imprime ? Nous, non.

Le contexte 

Je vous raconte l’histoire : Dans notre remise en question permanente pour aller de l’avant, nous nous sommes demandés si la diffusion kiosque dite « classique » pouvait être une option complémentaire pour la suite. Nous avons eu pas mal d’échanges avec différentes agences d’accompagnement à la diffusion. Toutes ont estimé que le magazine « marcherait », grâce à sa qualité, au ton décalé et atypique et son positionnement engagé et haut de gamme. Ça partait bien, pourtant…

Résumé du dialogue de sourds :

  • Eux : « On croit vraiment à votre titre, confiez-le nous. On va commencer petit : Vous allez nous en imprimer 10 000 exemplaires et avec un peu de chance vous allez en vendre 1500 ou 2000. »
  • Nous : « Mais si on en vend que 2000, on n’a qu’à en imprimer que 2000 ! »
  • Eux : « Impossible ! il faut qu’il y en ait une belle pile chez les marchands de journaux pour qu’ils soient bien en vue. Même si vous n’en vendez que deux sur cette pile. »
  • Nous : « Mais comment récupérer les invendus pour les vendre dans un autre réseau ? »
  • Eux : « Ah non, cela vous coûtera plus cher de les récupérer que l’impression elle-même. »
  • Nous : « Mais que faire des 8000 exemplaires non vendus ? »
  • Eux : « Au pilon ! Ils seront détruits. »
  • Nous. « Mais ça va pas la tête !!! Vous savez combien ça nous coûte d’imprimer sur un papier pareil ? On ne les imprime pas pour les jeter ! »
  • Eux : « Mais la presse en kiosques, c’est toujours comme ça, vous savez. C’est le jeu, ma pauvre Lucette… »

Vive le gaspillage, dis-donc !

On ne peut pas soutenir les professionnels engagés, apprécier vos potagers, applaudir votre implication pour une alimentation locale avec le respect du produit et sans gaspillage et en même temps accepter de jeter des milliers de magazines de 400 g à la poubelle. Oui ou non ?

L’illustration du pâté-croûte

Vous trouveriez normal de jeter 80% de ce que vous produisez ? Nous, non.

C’est un peu comme si vous prépariez 100 pâtés-croûte magnifiques où vous avez mis tout votre cœur, vous les mettez en vitrine en sachant à l’avance que vous allez en vendre 15 ou 20. Mais il faut quand même en faire 100 pour qu’on les voie bien dans la vitrine, et les jeter ensuite. C’est entendable, ça ? Vous allez dire : « Maintenant, pâté-croûte sur commande », non ?  Eh bien nous aussi. 

Cela fait 4 ans que vous nous connaissez : vous savez comment on travaille, ce que vous trouvez dans le magazine et sur le site. Si vous souhaitez lire le Cœur des Chefs, vous vous abonnez et on enverra le magazine à ceux qui l’ont commandé. 

Le Cœur des Chefs, c’est sur abonnement et pas au pilon.

S’abonner pour recevoir le prochain numéro 

Le Coeur des Chefs Numéro 8 in progress, parution début octobre. Pour vous faire patienter, nous vous tenons au courant sur le site (articles avec accès réservé aux abonnés) et sur nos réseaux sociaux.

N’en perdez plus une miette ! Abonnez-vous au magazine Le Cœur des Chefs… Rendez-vous ici !

#lecoeurdeschefs #souteneznous #abonnement #magazine#gastronomie #chefs #restaurateurs #hoteliers #producteurs#vignerons #artisans #cuisine #france #editionculinaire #alimentation

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire