Accueil Actualités Les Grandes Tables du Monde : le point sur l’élection

Les Grandes Tables du Monde : le point sur l’élection

by Anne Garabedian

Quelques jours avant le congrès annuel des Grandes Tables du Monde à St-Jean-Cap-Ferrat, reprenons les statuts de l’association et faisons le point sur l’élection qui va s’y dérouler : le mandat de David Sinapian prend fin et peut être renouvelé (ou pas) pour les cinq prochaines années. Rappelons le mode d’emploi d’une élection : on n’élit pas directement le prochain président, on élit un Conseil d’Administration.

Une association, comment ça marche ?

Comme pour toute association, l’élection permet de voter pour les membres du Conseil d’administration pour un mandat de 5 ans. Aux Grandes Tables du Monde, il y a 11 sièges et cette année 12 candidats se présentent. Ensuite, ces 11 membres se réunissent et décident ensemble de la constitution de leur bureau (chaque membre du CA a un rôle au bureau) : un président (te), deux vice-présidents (tes), un secrétaire général, un trésorier (ère), deux membres délégués France, deux membres délégués à l’international et deux assesseurs. 

Vous me voyez venir ? Dans aucune élection d’association il n’est possible de voter directement pour un président. Les membres de l’association (181 tables à travers le monde) votent à bulletin secret pour élire les 11 membres du conseil. Les membres absents lors du congrès donnent leur pouvoir à qui ils souhaitent pour les représenter et voter en leur nom. Ensuite les onze se débrouillent entre eux pour la répartition des rôles en interne : ceux qui se proposent au poste de président se signalent et s’ils sont plusieurs, un vote à bulletin secret les départagera. 

Les statuts des Grandes Tables du Monde ne font apparaître aucune restriction sur le nombre de mandats : le fait de se présenter à nouveau à chaque élection est totalement libre.

La liste des candidats

Lors de l’Assemblée Générale qui aura lieu pendant le congrès (lundi), les membres éliront leur nouveau Conseil d’Administration : 12 candidats se présentent (pour 11 sièges) : Sylvie Buhagiar, Hélène Clément, Mauro Colagreco, Sang-Hoon Degeimbre, Heiner Finkbeiner, Laurent Gardinier, Marc Haeberlin, Pierre Résimont, Antonio Santini, David Sinapian, André Terrail, Maryse Trama (Serge Schaal et Jean-François Piège, tous deux vice-présidents actuels, ne se représentent pas). Dans la foulée, les 11 se mettront d’accord sur la constitution du bureau et la nomination du président 2019/2024.

Un rôle collectif

L’article 2 des statuts de l’association fixe en préambule l’objet de l’association qui fête cette année ses 65 ans, son rôle collectif vis-à-vis de la gastronomie : « Cette association a pour vocation de favoriser le rayonnement de la cuisine, de la cave, du service et des arts de la table dans les belles maisons du monde. »

Jean Cocteau, ayant dessiné le coq qui demeure depuis 1959 l’emblème de l’association, avait ainsi résumé les enjeux qui attendraient l’association sur la durée : «La tradition est un mouvement perpétuel. Elle avance, elle change, elle vit. La tradition vivante se manifeste partout. Efforcez-vous de la maintenir à la manière de votre époque.»

Dossier « Les Grandes Tables du Monde » à suivre dans Le Cœur des Chefs n°6 (parution lundi 14 octobre).

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

douze + quatre =