Accueil Chefs Alexandre Gauthier à La Grenouillère, trajectoire culinaire

Alexandre Gauthier à La Grenouillère, trajectoire culinaire

by Anne Garabedian

À J-2 d’Omnivore, nous vous emmenons à La Grenouillère. Fidèles à notre ligne, toujours aussi impliqués dans le décryptage des trajectoires culinaires, nous sommes allés interroger Alexandre Gauthier sur son identité. Pour lui, l’édition 2006 d’Omnivore a été un l’électrochoc et il nous raconte pourquoi dans le prochain magazine Le Coeur des Chefs Numéro 12, à paraître le 3 octobre. 

En amuse-bouche, voici un extrait qui, j’espère, vous donnera envie de connaître la suite de l’histoire :

« En 2003, je suis revenu donner un coup de main à papa et pendant deux ans on travaille ensemble main dans la main, puis il me laisse les rênes. Nous sommes en plein dans la période un peu fusion, on marie des coquillages d’ici avec des produits d’ailleurs. En 2005, je participe à Fou/Food de France au Plaza Athénée et cela me permet de passer un cap. Puis il y a Omnivore au Havre, en 2006…

Ce jour-là, je présente ma cuisine puis j’observe les suivants. J’écoute notamment René Redzepi et Ferran Adria. Je me rends compte à quel point certains ont une réelle cohérence entre leurs discours et leurs actes, mais d’autres pas du tout ! Mais j’applique ce que ma mère m’a appris : “tu ne peux pas critiquer si tu ne peux pas faire mieux. Donc, commence par analyser ta propre pratique ». Là, tout seul, je prends conscience que ma cuisine n’est pas moderne mais juste exotique. Et je me prends cette certitude en pleine face. Faire manger des produits qui viennent de loin à des gens qui ne les connaissent pas, c’est certes audacieux, mais ce n’est pas très intéressant. Le vrai travail, c’est de mettre en avant ton territoire.

À partir de ce moment-là, je réapprends ce lieu magnifique qu’est la Côte d’Opale. La mer et la rivière, le sable et les prairies, les forêts et les marais. Je me rends compte que tout est là. Je commence à regarder ma maison, celle où j’ai grandi, autrement. Je prends conscience que je peux devenir celui que je veux être à cet endroit-là, et décider d’y vivre. » (…)

La suite du récit est à lire dans le dossier consacré à La Grenouillère dans le magazine numéro 12 (Automne/Hiver) qui parait début octobre. (S’abonner ou commander )

À lire également : Omnivore 2022 : on vous fait votre programme !

#lecoeurdeschefs #reflexion #immersion #affection #identiteculinaire #chefs #restaurants gastronomie #magazineculinaire #edition #cuisine #alexandregauthier #rolandgauthier #lagrenouillere #omnivore #omnivoreworld #cotedopale #lamadelainesousmontreuil #lesgrandestablesdumonde 

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire