Accueil Actualités Rebondir : Aix et Marseille cherchent des solutions

Rebondir : Aix et Marseille cherchent des solutions

by Anne Garabedian

Les établissements d’Aix et Marseille ont dû fermer leurs portes dimanche 27 septembre à minuit. Chacun à leur manière, les restaurateurs s’organisent : Food-truck ou paniers à emporter, ils se battent pour garder une activité. Au Château de la Gaude, Matthieu Dupuis-Baumal imagine des cours de cuisine privés et du « Japon haut de gamme » à livrer, Fabien Rugi fait le lien avec les pêcheurs et la cuisine d’Alexandre Mazzia roule devant AM. Le département et Provence Tourisme débloquent 300 000 euros pour lancer le Pass Tables, en soutien aux restaurateurs.

Fermés pour 7 ou 15 jours ?

L’arrêté oblige les restaurateurs à baisser le rideau jusqu’au 11 octobre inclus, mais Olivier Veran a indiqué que la situation serait réévaluée au bout d’une semaine. A noter, ce texte a fait l’objet d’un référé-liberté, (déposé par le Président de la Région Renaud Muselier dans le but de faire annuler la décision de l’Etat), qui a été retoqué mardi 29 novembre.

Trouver des solutions

Matthieu Dupuis-Baumal (Château de la Gaude) a adapté son offre de cuisine à emporter, différente de ce qu’il avait proposé lors du confinement : « Cette fois, les établissements des villages alentours sont ouverts donc les gens peuvent aller au restaurant près de chez nous. Nous avons donc imaginé des Box Japonaises de haut niveau, disponibles du jeudi au samedi soir. Nous allons aussi organiser des cours de cuisine, de pâtisserie et des dégustations d’oenologie en tout petit comité (6/8 personnes) : au Château, nous avons la place de privatiser les espaces. Les participants partiront repartir avec leur plat ou leur dessert prêt à déguster. » Cours d’œnologie du jeudi au samedi et cours de cuisine et pâtisserie samedi et dimanche. 

« Michel », le Food truck d’Alexandre Mazzia

La cuisine d’Alexandre Mazzia rouler depuis ce jeudi : l’équipe prépare « Michel » : le camion (qui est garé devant le restaurant AM rue de Rocca à Marseille) est inauguré cette semaine. Les clients pourront venir directement sur place du mardi au samedi, uniquement le midi. 

Les paniers de la Boite à Sardine

Les pêcheurs appellent Fabien Rugi : ils ont du poisson et les restaurateurs sont fermés. Le patron de la Boîte à Sardine réorganise la vente des paniers qu’il avait mis en place lors du confinement, à commander puis à venir retirer à la Boite à Sardine les mercredi et vendredi.

La cuisine à emporter

Provence Tourisme accompagne les restaurateurs

Afin de soutenir les restaurateurs dans cette période difficile, le Département des Bouches-du-Rhône et Provence Tourisme lancent un dispositif Pass Tables :

Une enveloppe de 300 000 euros est débloquée pour inviter la population à passer commande. Ces chèques de 50 euros sont utilisables dès maintenant auprès de ceux qui cuisinent à emporter, mais seront également utilisables dans les restaurants participants des Bouches-du Rhône dès leur réouverture. Encore faut-il, quand on est restaurateur, se manifester pour entrer dans le dispositif. En quelques jours, près de 32000 euros ont déjà été distribués au public. Si vous souhaitez bénéficier de cette aide bienvenue pour soutenir la profession, manifestez-vous.

Si vous êtes restaurateur, rejoignez le dispositif. 

Si vous souhaitez gagner un Pass Tables pour aller consommer au restaurant : (Petit jeu easy en ligne et carte des établissements participants )

  • Les chefs qui souhaitent communiquer sur leur activité de vente à emporter peuvent se faire connaître auprès de l’équipe de Provence Tourisme qui est en train de recenser les établissements qui continuent à cuisiner pour leurs clients. 
  • La Hot Line est toujours disponible pour les professionnels au 0491138424.
  • Contact : nesposito@myrovence.fr et msesaintseine@pyprovence.fr

Les vignerons ont le sens de l’accueil

Phanette Double (Château de Beaupré à St Cannat), garde une oreille attentive pour les restaurateurs qui souhaitent cuisiner au Domaine sous la forme d’un dîner privé en petit comité.

Rester ouvert pour dire « non »

Certains restaurateurs ont refusé de fermer pour ne pas céder à l’injonction « pour le principe, pour dire non à une loi injuste, incompréhensible et incohérente », nous ont-ils confié. Certains sont restés ouverts 48 heures, coûte que coûte, pour faire entendre la voix des restaurateurs en colère, empêchés de travailler. La Ville de Marseille avait indiqué qu’elle n’enverrait pas la Police municipale mais ce sont les CRS et la police nationale qui sont intervenus lundi après-midi pour demander au patron du Collins (sur le Vieux Port) de fermer immédiatement son établissement.

Nous vous invitons à consulter les Instagram et Facebook des restaurateurs pour connaitre le détail de leurs offres.

Trouver de l’info et du soutien

Le Cœur des Chefs est avec vous sur le groupe Facebook Le Cœur des Chefs Réseau avec vos besoins et les réponses que nous pouvons apporter en mobilisant les différents acteurs impliqués. 

N’en perdez plus une miette ! Abonnez-vous au magazine Le Cœur des Chefs… Rendez-vous ici !

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire